Thon rouge

PRIX DU JOUR

Poisson à la chair dense d’une qualité exceptionnelle, l’une des plus riches en protéines.

Effacer
Product Price
UGS : 1216 Catégorie :
  • Préparation
  • Utilisation
  • Cuisson
  • Conservation
  • Valeur nutritionnelle
  • Description

Préparation

Il est possible de faire mariner les steaks ou les pavés de thon rouge avant utilisation, par exemple dans un mélange d’huile d’olive, d’ail et de piment d’Espelette.

Utilisation

Le thon rouge se déguste en pavé, en « steak » ou en filet. On retrouve souvent le thon en boîte de conserves, mais aussi parfois cru (par exemple en sushi) ou fumé. On peut l’apprêter en papillotes, à la cocotte ou le saisir à la poêle.

Cuisson

La cuisson du thon est délicate car elle doit toujours être rapide sinon la chair se dessèche et devient pâteuse : il se sert assez saignant, qu’il soit rôti, poêlé, grillé ou poché.

Le thon peut aussi se préparer en « mi-cuit » : comme une bonne viande, il se déguste alors cru à cœur. Pour un mi-cuit, faire cuire 2 minutes sur chacune des faces à feu vif.

Conservation

À conserver entre 0°C et +4°C

Frais, le thon rouge se conserve 24h dans la partie la plus froide du réfrigérateur. Il supporte bien la congélation.

Valeur nutritionnelle

Le thon rouge est une source de protéines complètes. C’est une excellente source de phosphore, de sélénium, de vitamines A, D et du groupe B. Il contient également du magnésium et du fer.

Apports nutritionnels pour 100 g

  • Calories : 144 kcal
  • Protéines : 23 g
  • Lipides : 4,9 g
  • Cholestérol : 38 mg
  • Phosphore : 254 mg
  • Magnésium : 50 mg

Description

Le thon rouge est un poisson de l’espèce Thunnus thynnus. Il mesure en général de 2 à 3 mètres de long pour un poids de l’ordre de 300 kg. Son corps est trapu, bleu nuit sur le dos et argenté sur le ventre. Il ne faut pas le confondre avec le thon albacore (Thunnus albacares), une espèce tropicale, ou le thon blanc ou germon (Thunnus alalunga), qui est plus petit que le thon rouge.

Le thon rouge se nourrit de petits poissons, de calmars, de crustacés ; il se déplace souvent en bancs. Il vit entre 20 et 50 ans.

Sa chair dense d’une qualité exceptionnelle, l’une des plus riches en protéines, lui assure une place de choix sur une assiette minceur. D’autant plus qu’il est aussi très riche en phosphore, sélénium, vitamines A et D. En gastronomie, on le qualifie souvent de “steak de la mer“.

C’est un poisson particulièrement apprécié des pêcheurs sportifs car c’est une cible d’une grande force, difficile et résistante.

Grade A