Huitre creuse Marenne d’Oléron Pousse en claire Label Rouge M3

2,93

Un taux de chair élevé et une fermeté croquante, ainsi qu’un goût de terroir prononcé long en bouche.

UGS : 1298 Catégories : ,

Description

Parmi toutes les variétés d’huîtres qui existent en France, seules les Marennes-Oléron se sont vues accorder des labels de qualité. Cela s’explique par les conditions d’élevage que respectent les ostréiculteurs de la région qui permettent aux huîtres de Marennes-Oléron d’avoir une saveur unique. Ces coquillages sont très appréciés par les fins gourmets et font toujours sensation à l’apéritif ou en entrée accompagnés d’un verre de vin blanc.

La Pousse en Claire Label Rouge, produit d’exception et fierté des ostréiculteurs, a longtemps été diffusée de manière confidentielle, réservée à une clientèle d’initiés.

Aujourd’hui, cette huître haut de gamme et fer de lance de Marennes Oléron est produite par quelques professionnels avertis.
Elevée à très faible densité, au maximum 5 au m² dans la claire où elle séjourne durant quatre à huit mois, elle pousse en formant sur sa coquille des dentelles caractéristiques appelées lignes de pousse.

Des études organoleptiques ont été menées pour définir le goût de cette Pousse en Claire Label Rouge, sans conteste, l’huître la plus typée de la gamme Marennes Oléron.
C’est l’huître des grands moments.

Commande à la pièce ou par bourriche (24 huîtres).

Informations complémentaires

Espèce

Préparation

Ouvrir une huître à l’aide d’un couteau à huître. Après avoir rincé et brossé les huîtres, positionner la coquille sur un torchon lui-même posé sur la main. Insérer la pointe du couteau sur le côté entre les deux coquilles. Faire un mouvement de rotation et de balancement jusqu’à ce que la coquille s’ouvre. Et décoller l’huître délicatement de la coquille du dessus.

Cuisson

Faire cuire les huîtres au four avec, accessoirement, un peu de vin blanc, pendant 10 minutes.

Utilisation

Les huîtres se consomment crues, éventuellement assaisonnées d’un filet de jus de citron ou de vinaigre à l’échalote, ce que les puristes refusent car cette acidité dénature la saveur originelle de ce coquillage. Escoffier les accommodait de diverses façons : à l’américaine, à l’anglaise (grillées et enrobées d’une tranche de bacon), en gratin, maréchal (frites), Mornay, etc. Il n’est pas impossible que la célèbre recette des huîtres Rockefeller ait été inspirée par celle des huîtres à la florentine d’Escoffier : les huîtres, pochées, sont déposées dans leur coquille tapissée d’un fond d’épinards étuvés au beurre puis couvertes de sauce Mornay et glacées. Dans la cuisine chinoise, la sauce d’huître est un condiment très utilisé.

Conservation

Les huîtres doivent rester dans leur bourriche au frais, entre 5 et 15 °C, pendant 1 semaine au maximum. Si elles sont en vrac, il faut les ranger coquille creuse vers le bas, recouvertes d’un linge humide et d’un poids, entre 5 et 15 °C. De toute façon, mieux vaut les consommer le plus rapidement possible.

Valeur nutritionnelle

Les huîtres sont très riches en sels minéraux de toutes sortes, en vitamines du groupe B et en protéines. Elles ne contiennent presque pas de lipides même quand elles sont dites « grasses » ou « laiteuses ». Elles contiennent en revanche un petit peu de glucides.